Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

Brésil. Lula devient ministre pour échapper à la justice. Vidéos

Brésil. Lula devient ministre pour échapper à la justice. Vidéo

Un juge brésilien du Tribunal suprême fédéral (STF) a suspendu vendredi 18 mars l’entrée de l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva au gouvernement de Dilma Rousseff, dans l’attente du verdict collégial définitif de la plus haute juridiction du pays.

Le juge Gilmar Mendes justifie sa décision en expliquant que la présidente brésilienne avait nommé Lula au gouvernement dans le but de le protéger contre un éventuel placement en détention imminent dans le cadre de l’affaire Petrobras. Pour M. Mendes l’enquête pour corruption à l’encontre de l’ancien chef de l’Etat (2003-2010) doit être menée par la justice ordinaire, c’est-à-dire par le juge Sergio Moro, qui soupçonne Luiz Inacio Lula da Silva de « corruption » et « blanchiment d’argent ».

Lire le décryptage : Comprendre le scandale Petrobras qui secoue le Brésil Quelques heures plus tôt, un tribunal de Rio de Janeiro avait pourtant annulé une ordonnance d’un juge de première instance qui interdisait au fondateur du Parti des travailleurs (PT) d’assumer ses fonctions de ministre. Le 17 mars, son entrée en fonctions avait en effet été suspendue par la décision d’un juge fédéral de Brasília, Itagiba Catta Preta Neto, explicitement anti-PT, au motif d’entrave à la justice. Manifestations pro et anti-gouvernement dans tout le pays Le feuilleton judiciaire autour de l’entrée au gouvernement de l’ex-président n’est donc pas terminé. Alors que les manifestations pro et anti-gouvernement se multiplient depuis plusieurs jours, le Tribunal suprême fédéral (STF) est saisi de 12 demandes réclamant d’interdire à Lula d’exercer sa fonction de chef de cabinet (rôle de quasi-premier ministre) au motif qu’elle constituerait une entrave à l’enquête qui le vise pour corruption.

Commenter cet article