Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

Europe, Népal. L'esclavage d'enfants népalais déchire le Royaume-Uni.

Europe, Népal. L'esclavage d'enfants népalais déchire le Royaume-Uni.

Un réseau de vendeurs d'enfants fleurissant a été dénoncé au Royaume-Uni grâce à une enquête spéciale des journalistes britanniques.

Le journal The Sun a publié un reportage choquant dénonçant un réseau de trafiquants d'êtres humains qui vendaient aux Britanniques des enfants népalais. Il s'agit pour l'essentiel d'enfants ayant vécu le terrible séisme d'avril 2015 qui a causé la mort de 9.000 personnes et où 14.000 autres ont été blessées et des dizaines de milliers de maisons ont fini en ruines.

Il vendait les enfants "comme des bêtes"

"On a proposé à nos correspondants, travaillant sous couverture, des filles et des garçons âgés de 10 ans pour la bagatelle de 5.200 livres sterling (6.480 euros) par enfant. Cette bande vendait des enfants de familles pauvres népalaises et indiennes comme des bêtes", affirment les correspondants du journal.

Les journalistes, déguisés en clients, ont contacté le trafiquant d'êtres humains connu sous le nom de Makkhan Singh. Le journaliste jouant le rôle de client s'est présenté comme un Sikh aisé demeurant au Royaume-Uni. Selon l'histoire inventée de toute pièce, il cherchait une bonne pour soigner sa femme malade et sa mère âgée. Toutes les interactions avec le vendeur étaient filmées en caméra cachée.

"Procurez-vous des Népalais. Ils sont de bons travailleurs, font bien le ménage, cuisinent bien", chantait M. Singh à propos des "biens" qu'il proposait.

Les étapes de la "chasse" aux futurs esclaves

Europe, Népal. L'esclavage d'enfants népalais déchire le Royaume-Uni.

L'enquête a débuté dans la ville indienne de Jalandhar, située à la frontière népalaise. Là, on organise une "chasse" aux Népalais qui se lancent en Inde en quête d'une vie meilleure. Parmi eux, il y en a beaucoup qui sont restés sans toit suite au séisme. De plus, des pauvres de l'Etat indien du Bihar suivent la même route vers un meilleur avenir en quête de travail.

Premièrement, les enfants des familles pauvres sont placés dans des familles riches pour y vivre pendant trois ans au minimum. Sur cette période, on les instruit et leur fabrique de faux papiers. Ensuite, on les débarque en Grande-Bretagne, ce qui est présenté d'habitude comme un voyage des jeunes gens chez leurs proches.

"Vous choisissez quelqu'un, vous le payez et vous vous envolez avec lui. Et après, je ne vous connais pas, vous ne me connaissez pas, nous ne nous sommes jamais rencontrés. Et on ne va jamais reprendre ce quelqu'un que vous avez choisi", explique M. Singh à propos de la procédure à suivre.

L'année dernière, quelque 1.000 esclaves en bas âge ont été débarqués au Royaume-Uni. En 2014, le chiffre s'élevait seulement à 600 enfants.

La secrétaire d'Etat britannique à l'Intérieur Theresa May a promis d'entamer une enquête sur la base des révélations de Source : The Sun.

Commenter cet article