Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

Europe. Comme tout les ans : Massacre de dauphins aux îles Féroé : les militants écologistes crient au scandale. Vidéo 2m20.

Europe. Comme tout les ans: Massacre de dauphins aux îles Féroé : les militants écologistes crient au scandale. Vidéo 2m20.

Sur les îles Féroé appartenant au Danemark, le traditionnel "Grindadrap" consiste à attirer des bancs entiers de dauphins sur les côtes pour les massacrer jusqu'au dernier

Des centaines de dauphins échoués baignent dans des mares de sang et d'eau de mer sur les bords des plages des îles Féroé. Ils viennent d'être massacrés par des centaines d'hommes, armés de pics tranchants, qui se jettent parfois à 8 ou 10 sur un animal, tandis que femmes et enfants regardent depuis le haut de la plage.

Ces scènes insoutenables ont été filmées la semaine dernière par l'ONG écologiste Sea Sheperd pour dénoncer le "massacre à grande échelle" dont sont victimes les dauphins (baleines pilotes) dans cette province autonome du Royaume du Danemark.

L'association s'oppose depuis des années à cette tradition, appelée "Grindadrap" (mise à mort des baleines). Les dauphins morts ne sont quasiment pas consommés par la population car leur viande est jugée impropre par le corps médical, en raison des taux de mercure et de métaux lourds présents dans la chair.

(attention, certaines images de la vidéo peuvent choquer)

Europe. Comme tout les ans : Massacre de dauphins aux îles Féroé : les militants écologistes crient au scandale. Vidéo 2m20.
Le Danemark ferme les yeux

Sea Sheperd dénonce sur son site l'illégalité de cette pratique : "Comment le Danemark, qui est soumis à des lois interdisant le massacre de cétacés (car il est membre de l'Union européenne, opposée à la chasse à la baleine), peut-il tenter de justifier sa collaboration dans ce massacre ?"

L'ONG accuse le Danemark d'apporter un soutien logistique à ces massacres, en envoyant "deux navires de guerre de la marine" pour piéger les dauphins et les attirer sur la côte.

Interrogée par Les Inrocks, la présidente de Sea Sheperd France Lamya Essemlali y voit des raisons stratégiques : "Le Danemark est très réticent à faire interdire le grind parce qu'il y a un fort mouvement indépendantiste sur les îles Féroé. A peu près la moitié de la population veut se séparer du Danemark. S'il se positionnait contre ces massacres, cela ferait très certainement gagner le camp indépendantiste. Or il y a des ressources de pêche et de pétrole sur les îles Féroé que le Danemark n'a pas envie de perdre. A côté de ces considérations économiques, le sort des dauphins leur importe peu."

De leur côté, les pro-grind se défendent d'être en parfaite légalité. Le site Whaling.fo insiste sur l'indépendance du Parlement des îles Féroé vis-à-vis du Danemark et affirme que "contrairement au Danemark, les îles Féroé ne sont pas membre de l'UE", ajoute le site. Jointes par BFM TV, les autorités de l'archipel affirment que le grind est "un droit du peuple féringien à utiliser ses ressources naturelles".

Plusieurs écologistes arrêtés par la police

Cinq militants de l'association, de différentes nationalités, dont un Français et un Belge, ont été arrêtés cette semaine alors qu'ils tentaient de s'interposer sur les lieux de la pêche. Ils ont ensuite été relâchés, mais seront poursuivis. Selon Lamya Essemlali, "ils risquent jusqu'à deux ans de prison"

Sea Sheperd a déjà mené six actions dans la région au cours des dernières années. A défaut de pouvoir interdire purement et simplement la pêche, les activistes tentent d'éloigner au maximum du rivage les dauphins avant qu'ils ne soient attirés dans les pièges établis le long des plages.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article