Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

Français pendant 40 ans, aujourd'hui rejeté par la France.

Français pendant 40 ans, aujourd'hui rejeté par la France.

Après avoir vécu pendant 33 ans en France comme français, Sikhou Camara n’est plus reconnu par l’Hexagone comme ressortissant français. Les autorités annoncent que son certificat de nationalité est illégal. Invité par nos confrères de France 3.

Né au Sénégal en 1945, Sikhou Camara a obtenu la nationalité française depuis 1966, mais tout récemment il a assisté impuissant à la volatilisation de sa nationalité. En effet, les faits remontent en 1966, quand Camara obtient son certificat de nationalité française auprès du tribunal de Rouen. Il l’a toujours renouvelé chaque fois qu’il en avait fait la demande jusqu’en 1996. Mais, en 1996, Sikhou Camara voulant transmettre la nationalité à sa nouvelle épouse demande au tribunal d’instance de Rouen de lui renouveler son certificat de nationalité. Commença dès lors ses cauchemars, car Il obtiendra un refus, que la justice française justifie par le fait que M. Camara, avait fait la demande de la nationalité française à l’âge de 20 ans, alors que la majorité légale de l’époque était de 21 ans.

En 2012, voulant toujours régulariser la situation de son épouse, il revient à la charge, avec un avocat. Dans un courrier repose, datant de septembre dernier, La préfecture de Seine-Maritime lui notifie qu’il “ne possède plus la nationalité française”, et le somme même de restituer tous ses papiers, dans le cas contraire il sera inscrit dans le fichier des personnes recherchées. En échange, elle lui propose l’octroi d’un titre de séjour. Sikhou Camara afficha un refus catégorique à son tour.

Révoltant quand on sait que pendant plus de 40 ans, Sikhou Camara a travaillé dans l’agglomération rouennaise comme soudeur, a payé des impôts, a voté. Celui qui était jusque-là Français établi sur le territoire français depuis des décennies et y a fait toute sa vie paie aujourd’hui le prix de l’erreur de l’administration française de l’époque, en devenant un sans-papiers.

Bakary le fils de M. Camara se dit choqué. “Mon père est Français. Toucher à sa nationalité, c’est toucher à son identité. C’est un problème de droit et non un problème d’immigration. On créé des statuts de Français provisoires. Devoir justifier de sa nationalité à 68 ans est une humiliation !” déclare le fils.

Source : imatin

Commenter cet article

JD 02/08/2016 17:22

Oui, j'ai le même problème avec un amis qui à 66 ans, née en Tunisie, vécu jusqu' a 19 ans en Algérie et partis en France car li fallait de la main d’œuvre. Et pour toucher sa retraite, s'est toute une histoire au vu de l’actualité en se moment !

betty 02/08/2016 14:05

Le problème c’est qu’on lui paiera pas sa retraite qu’il a durement cotisé toute sa vie….Une honte!

JD 02/08/2016 17:23

Oui, j'ai le même problème avec un amis qui à 66 ans, née en Tunisie, vécu jusqu' a 19 ans en Algérie et partis en France car li fallait de la main d’œuvre. Et pour toucher sa retraite, s'est toute une histoire au vu de l’actualité en se moment !