Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

France. Le Musée des Arts Forains, une parenthèse enchantée au cœur de Paris.

France. Le Musée des Arts Forains, une parenthèse enchantée au cœur de Paris.

Les anciens chais de Bercy cachent bien leur jeu... Certains abritent des lieux uniques, comme le Musée des Arts Forains, collection privée d'objets du spectacle et d'éléments de fêtes foraines d'autrefois assemblée par Jean-Paul Favand. En piste !

Oubliez tablettes, smartphones et autres consoles… Le plaisir véritable, ce n’est pas dans le monde virtuel que vous le trouverez. Je sais de quoi je parle, je l’ai trouvé. L’amusement, la joie, le ravissement, l’émerveillement… Tout cela et même plus réunis en un seul et même lieu, dans Paris. Petits et grands sont les bienvenus, pour une sortie originale entre amis ou en famille. Bienvenue au Musée des Arts Forains !

Pour percer les secrets de ce lieu magique et méconnu, il suffit de vous inscrire à une visite guidée, et ce, tout au long de l’année. A noter que deux fois par an, il est accessible sans réservation : à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine en septembre et pour son Festival du Merveilleux à la fin de l’année.

France. Le Musée des Arts Forains, une parenthèse enchantée au cœur de Paris.

Notre voyage débute dans les jardins extérieurs magnifiés par une mise en scène végétale sublimement verdoyante. Le guide-acteur, complice de notre évasion, n’hésite pas à jouer de sa voix et de sa gestuelle pour nous plonger dans l’ambiance. Une introduction évidemment nécessaire pour comprendre la démarche de Jean-Paul Favand, créateur de ce lieu hors du temps.

Tiens, nous voilà invités à nous faufiler à l’intérieur pour découvrir automates, manèges enchanteurs et objets de collection parfois curieux… Ici on voit, là on ressent, plus loin, on touche ! Eh oui, au Musée des Arts Forains, on vit, tout simplement ! Sans doute plus intensément qu’ailleurs tout de même ! On attrape les balles pour une partie de «Course du garçon de café». Ce dernier avance suivant notre adresse. Et c’est un mode multijoueurs puisqu’on est 12 sur la ligne de départ. Fous rires garantis !

Plus loin, un orgue diffuse sa musique, les lumières se baissent. Ni une, ni deux, c’est parti pour une valse à trois temps ! La féerie est toujours au rendez-vous lorsqu’il nous est proposé de monter sur un manège de vélocipèdes de la fin du XIXe ! A nous de le faire avancer d’un solide coup de mollet. Tellement plus charmant que d’appuyer sur le bouton d’une manette !

Visiter le Musée des Arts Forains, c’est vivre l’instant, c’est aussi vivre un rêve éveillé et c’est enfin s’évader de notre quotidien. Tous nos sens ont participé, et bien sûr également notre âme et notre cœur.

Source : Libération

Commenter cet article