Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

France. Lobbies et influence : le Professeur Joyeux répond à sa radiation de l’Ordre des Médecins.

France. Lobbies et influence : le Professeur Joyeux répond à sa radiation de l’Ordre des Médecins.

Suite à sa radiation de l’Ordre des Médecins, le professeur Henri Joyeux exprime en détail sur son site internet son point de vue sur la vaccination et l’influence grandissante des laboratoires.

En début de semaine, la chambre disciplinaire du Conseil de l’Ordre des médecins du Languedoc-Roussillon a décidé deradier le chirurgien-cancérologue Henri Joyeux de l’Ordre des Médecins à partir du 1er décembre prochain. Une telle décision a été prise suite à la pétition du professeur recueillant plus d’un million de signatures. Une pétition qui va contre la généralisation abusive de vaccinations dites “recommandées”, alors que ce dernier n’est pas spécialiste du sujet et ne s’appuie pas sur des études scientifiques précises.

La raison officielle de la radiation est ma position à propos des vaccins [...] essentiellement sous l’influence des laboratoires qui les fabriquent.

Une position favorable à la vaccination...

Dans sa lettre numéro 127 publiée sur son site internet, Henri Joyeux met les points sur les i. Il s’exprime sur la décision de la chambre disciplinaire et confirme sa volonté de faire appel, le tout en réaffirmant sa position générale face à la vaccination.

Je le précise pour la 100e fois, je ne suis pas contre les vaccins, je suis contre le fait qu’ils sont imposés sans pouvoir discuter. Le médecin n’a pas le choix, or son ordonnance le rend responsable. [...] Évidemment je fais appel auprès des instances nationales. L’appel est suspensif. Je sais parfaitement ce qui m’attend au national. Nous verrons.

Critiqué de nombreuses fois sur ses avis donnés sans être expert, il aime rappeler qu’un cancérologue reste un passionné de médecine qui s'intéresse en profondeur à tous les moyens de contrer le cancer.

On m’a accusé de n’être ni vaccinologue, ni pédiatre. On a voulu me cantonner à l’acte chirurgical. Désolé, ma passionnante spécialité d’universitaire et de cancérologue m’oblige à connaître toutes les thérapeutiques contre les cancers et les plus innovantes.

...et contre des laboratoires influenceurs

La critique du professeur y est sévère à l’encontre des médias, selon lui contrôlés indirectement par les laboratoires.

Je sais bien que les influences nationales de tous ordres jouent aussi : la manipulation des laboratoires et de nos autorités de Santé est très claire. Ils sont passés d’abord par tous les médias, dépendants plus ou moins étroitement par leurs publicités explicites ou non, sans lesquelles ils ne pourraient vivre, des laboratoires fabricants. Je pourrais tous les citer sans grande exception : le Monde, le Figaro, la Croix… et tous les hebdomadaires ou mensuels de santé ou de science (Science et Avenir, Santé Magazine, Top Santé...).

> À lire aussi : Le cancérologue Henri Joyeux radié de l’Ordre des Médecins

Sa véritable critique n’est donc pas contre les vaccins, mais bien contre un choix optionnel imposé à tous. Il fait d’ailleurs allusion aux régimes totalitaires nazis et soviétiques.

Je suis CONTRE les abus de vaccinations que l’on cherche à imposer aux familles en leur faisant peur.

Ne lisez pas trop vite les gros titres

Attention toutefois à ne pas lire trop vite les propos du professeur Joyeux ou uniquement les gros titres. Le cancérologue reconnaît l’importance des fabricants de vaccins qui, hélas, utilisent leur pouvoir pour gagner plus d’argent.

Ne concluez pas d’emblée – sans m’avoir lu – que je suis contre les laboratoires pharmaceutiques. Certains mal intentionnés essayent de vous le faire croire. Nous avons besoin des laboratoires pharmaceutiques, mais ils ont tendance à inverser ce concept. Ils agissent trop souvent en ayant besoin de nous. Pour cela ils se servent de publicités très astucieusement présentées qui médicalisent vos émotions. C’est ainsi qu’ils ont organisé l’arnaque consistant à ne plus fabriquer le seul vaccin obligatoire en France contre les 3 maladies Diphtérie-Tétanos-Polio pour le remplacer par un autre, 7 fois plus cher contre 4 maladies supplémentaires. Il n’est pas sans danger pour un nourrisson de 2 mois.

Le lait maternel, le meilleur des vaccins ?

Et si le meilleur des vaccins n’était pas vendu par les laboratoires, mais bien le lait maternel offert gratuitement par la mère ? C’est le point de vue du professeur qui s’appuie sur une vaste étude financée par la fondation Bill et Melinda Gates ainsi que par la Wellcome Trust Britannique et confortée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La tétée éviterait, en particulier, la moitié des épisodes de diarrhée et un tiers des infections respiratoires. Les pays riches, même si la mortalité infantile y est beaucoup plus faible, n’en sont pas moins concernés. Car l’allaitement y réduit de 36 % le risque de mort subite du nourrisson, et de 58 % celui d’entérocolite nécrosante, une perte de tissus de la muqueuse intestinale surtout observée chez les prématurés et parfois mortelle.

Pour plus d’information, lisez la lettre du Professeur Joyeux :Les vaccins en Europe et en France. L’Ordre des Médecin

Source

Commenter cet article