Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

France. Voitures brûlées : l'ex-cadre du FN condamné à 3 ans de prison ferme à Meaux.

France. Voitures brûlées : l'ex-cadre du FN condamné à 3 ans de prison ferme à Meaux.

Adrien Desport, l'ancien responsable du Front national en Seine-et-Marne, a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Meaux à quatre ans de prison dont trois ferme pour avoir brulé plusieurs de voitures. Âge de 25 ans, il voulait faire croire à une montée de l'insécurité.

Le tribunal correctionnel de Meaux a condamné l'ancien numéro deux du Front National de Seine-et-Marne à quatre ans de prison dont trois ferme. La peine exacte requise le 16 juillet dernier lors de son audience.

A LIRE AUSSI >>> Le responsable FN incendiait des voitures pour dénoncer l'insécurité

Le jeune homme de 25 ans, candidat frontiste aux élections départementales, a été condamné pour avoir incendié et tagué plusieurs véhicules avec cinq autres militants pour simuler une montée de l'insécurité en Seine-et-Marne, notamment sur les réseaux sociaux en période électorale. Dans la nuit du 7 au 8 avril dernier par exemple, ils auraient mis le feu à 13 voitures à Mitry-Mory.

Lors de son audience, Adrien Desport a admis s'en être pris à une voiture. Pour les douze autres, le prévenu a déclaré ne plus se souvenir mais a déclaré "j’assume l'ensemble". Il avait été dénoncé par son ex-petite amie et le parti avait transmis son signalement à la justice.

"Les faits sont gravissimes" a répété la juge devant Adrien Desport

Quatre des cinq autres prévenus écopent aussi de prison : de six mois à trois ans de réclusion, du sursis pour les uns, du ferme pour les autres. Le tribunal a considéré qu'il s'agissait d'une équipe où tous étaient impliqués. Seule l'ex-petite amie d'Adrien Desport est reconnue en partie coupable mais dispensée de peine pour avoir dénoncé les faits.

L’avocat d’Adrien Desport a déclaré que le jeune homme allait faire appel. "La peine est un peu forte, [...] mais on verra ce que ça donnera en appel, a déclaré Paul Yon à la sortie du tribunal. Concernant les autres, là où je suis content, [...] c'est qu'Adrien Desport n'est pas le seul à être reconnu responsable des faits qu'ils ont commis."

Source : France info

Commenter cet article