Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

USA. Capitaine Paul Watson. 2 vidéos à voir.....

USA. Capitaine Paul Watson.2 Vidéos à voir....

Traduction google :

Julian Assange doit être libéré
Par le capitaine Paul Watson
Il y a quatre ans, je me suis échappé de l'Allemagne à un exil en mer depuis le 1 er août 2012 et jusqu'au 1 er novembre 2013., j'ai finalement été autorisée de nouveau dans les États-Unis et plus tard autorisés à entrer dans la France. Le Japon a encore moi sur la liste rouge d'Interpol demandant l'extradition vers le Japon pour l'inculpation de complot à bord d'un navire de pêche à la baleine. Ça veut dire que je suis toujours pas libre de voyager malgré le fait que Peter Bethune ont signé une déclaration sous serment en 2013, déclarant qu'il a menti pour les japonais procureur quand il a prétendu que je lui ai ordonné de bord du shonan maru #2. Je n'ai pas seulement de ne pas lui ordonner de le faire, j'ai été filmé lui conseillant de ne pas monter dans le bateau de pêche à la baleine. L'original accusation de la part de bethune est la preuve que le Japon a pour me garder sur la liste rouge en dépit de la déclaration de Béthune, qu'il a menti afin de garantir une peine avec sursis. Les États-Unis et le Japon a accepté la déclaration sous serment. Le Japon refuse de le faire.

Le Japon a été reconnu coupable de la chasse à la baleine illégal par la cour internationale de justice. Les baleiniers japonais ont été reconnus coupables de mépris par la cour fédérale d'Australie pour continuer à tuer des baleines dans le sanctuaire de baleines d'Australie et de la commission baleinière internationale japonais a également condamné la chasse à la baleine dans l'océan austral.
Mais le Japon est une superpuissance économique et malgré les preuves qu'ils sont capables de me laisser sur la liste rouge et à interdire la liberté de voyager. Power l'emporte sur des éléments de preuve et la vérité.
Si je comprends bien le genre de pression politique qui maintient Julian Assange confiné à l'ambassade d'équateur à Londres. Il n'a commis aucun crime, mais le u. S., le Royaume-Uni et la Suède ont décidé qu'il doit être puni pour le "crime" de dire la vérité dans un monde où les grands médias n'ose plus le faire.
Les gouvernements ont maintenant une arme puissante. Ils peuvent cibler les dissidents avec une notice rouge d'Interpol. C'est ce qui ne l'ont fait pour moi et c'est ce qu'ils ont fait à m. Assange. La notice rouge est pour les tueurs en série, des criminels de guerre et les trafiquants de drogue. Il n'a jamais été destiné à être utilisé contre les gens qui s'opposent à la chasse à la baleine activités illégales ou signaler la vérité.
Julian et moi s'est exilé en même temps. Je suis maintenant libre de voyager aux États-Unis et la France mais julian est restée dans l'ambassade équatorienne pendant quatre longues années. Malgré cela il est inébranlable. Il continue de publier la vérité.
Récemment, un haut gradé des membres de la campagne d'Hillary Clinton Bob Beckel Julian a accusé d'être un traître et effectivement appelé à son assassinat. Comment peut-on être de nationalité Australienne un traître aux États-Unis ? Comment un australien qui n'est pas aux États-Unis se rend coupable d'enfreindre le droit américain ? Est-ce que c'est le monde nous vivons maintenant dans où les politiciens américains peuvent appeler pour le meurtre d'un journaliste pour simplement dire la vérité ?
C'est ce que beckel a dit : " je veux dire, un homme mort ne peut pas fuir des trucs, ce mec est un traître, un treasonist, et... et il a brisé tous les droit dans les États-Unis. Le mec devrait être - et je ne suis pas pour la peine de mort - donc, si je ne suis pas pour la peine de mort, il n'y a qu'une façon de le faire, illégalement tué ce fils de pute."
Le gouvernement australien doit être indigné qu'un membre de la campagne de Clinton appelle pour le meurtre d'un citoyen australien. Ils feront et ne rien dire bien sûr.
George Orwell avait prédit cet assaut sur la liberté de la presse et la liberté personnelle où les gouvernements et les sociétés de décider de ce que la vérité sera et où les personnes qui osent dire la vérité est passible d'une peine de prison ou la mort pour défendre la liberté.
Julien Assange mérite le prix Nobel. Il mérite d'être libre et il mérite notre respect pour sa contribution courageuse à la liberté et la vérité.

Source : Capitain Paul face de bouk

Julian Assange Must Be Freed

By Captain Paul Watson

Four years ago I escaped from Germany into an exile at sea from August 1st, 2012 until November 1st, 2013. I was finally allowed back into the U.S. and later allowed into France. Japan still has me on the Interpol Red List demanding extradition to Japan for the charge of conspiracy to board a whaling ship. This means I still am not free to travel despite the fact that Peter Bethune signed an affidavit in 2013 stating that he lied to the Japanese prosecutor when he claimed that I ordered him to board the Shonan Maru #2. Not only did I not order him to do so, I was filmed advising him to not board the whaling vessel. The original accusation by Bethune is the evidence that Japan has to keep me on the Red List despite Bethune's statement that he lied in order to secure a suspended sentence. The U.S. and Japan accepted the affidavit. Japan refuses to do so.

Japan has been found guilty of illegal whaling by the International Court of Justice. The Japanese whalers have been found guilty of contempt by the Australian Federal Court for continuing to kill whales in the Australian Whale Sanctuary and the International Whaling Commission has also condemned Japanese whaling in the Southern Ocean.

But Japan is an economic superpower and despite the evidence they are able to keep me on the Red List and to prohibit my freedom to travel. Power trumps evidence and the truth.

So I well understand the kind of political pressure that keeps Julian Assange confined to the Ecuadorian Embassy in London. He did not commit any crime, but the U.S., the U.K. and Sweden have decided that he must be punished for the 'crime' of reporting the truth in a world where the mainstream media no longer dares to do so.

Governments now have a powerful weapon. They can target dissidents with Interpol Red Notices. It is what that have done to myself and it is what they have done to Assange. The Red Notice is for serial killers, war criminals and drug traffickers. It was never meant to be used against people who oppose illegal whaling activities or report the truth.

Julian and I went into exile at the same time. I am now free to travel in the USA and France but Julian has remained in the Ecuadorian Embassy for four long years. Despite this he is undaunted. He continues to publish the truth.

Recently a high ranking member of the Hillary Clinton campaign Bob Beckel accused Julian of being a traitor and actually called for his assassination. How can an Australian citizen be a traitor to the United States? How can an Australian who is not in the United States be guilty of breaking U.S. law? Is this the world we are now living in where American politicians can call for the murder of a journalist for simply reporting the truth?

This is what Beckel said: “I mean, a dead man can’t leak stuff, the guy’s a traitor, a treasonist, and … and he has broken every law in the United States. The guy ought to be — and I’m not for the death penalty — so, if I’m not for the death penalty, there’s only one way to do it, illegally shoot the son of a bitch.”

The Australian government should be outraged that a member of the Clinton campaign is calling for the murder of an Australian citizen. They will do and say nothing of course.

George Orwell predicted this assault on the freedom of the press and personal liberty where governments and the corporations decide what the truth will be and where people who dare to speak truth to power will be punished with prison or death for championing liberty.

Julien Assange deserves the Nobel Prize. He deserves to be free and he deserves our respect for his courageous contribution to freedom and truth.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article