Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

La recette de Microsoft pour gagner de l'argent avec Windows 10 : Pay to play. Soyez prêt à payer !

La recette de Microsoft pour gagner de l'argent avec Windows 10 : Pay to play.

Soyez prêt à payer !

A l'ère Windows 10, alors que les revenus des licences de Microsoft chutent, l'éditeur a trouvé des façons créatives pour soutirer plus d'argent à ses clients, en particulier les entreprises.

Chaque article que je lis concernant Windows 10 se focalise sur ses fonctionnalités, son interface utilisateur, ses mécanismes de mise à jour ou sa politique de confidentialité. Mais personne ne semble vouloir discuter des changements fondamentaux opérés par Microsoft au niveau du business modèle de Windows.

Ce mutisme s'étend d'ailleurs à Microsoft en personne. Même si l'éditeur a profondément modifié la manière dont il monétise Windows, il continue de passer sous silence la plupart des détails.

L'explication est la suivante : le prix de Windows, tel que payé par les OEMs, est en baisse. Le prix exact que Microsoft facture aux grands constructeurs pour Windows est scrupuleusement gardé secret. Néanmoins, il n'y a aucun doute que le prix a chuté abruptement au cours des dernières années. En effet, sur certains appareils, comme les tablettes petit format, le prix OEM de Windows est littéralement de zéro.

La recette de Microsoft pour gagner de l'argent avec Windows 10 : Pay to play. Soyez prêt à payer !

Une option vous manque ? Payez pour l'édition supérieure.

Les consommateurs achètent toujours des PC, mais le taux d'achat de nouveaux PC recule année après année. Moins de PC, avec des revenus plus faibles par unité, signifient un chiffre d'affaires global considérablement plus réduit pour les licences Windows attachées à ces PC.

Mais les coûts de développement, de distribution et de support de Windows eux ne baissent pas. Pour préserver ses marges, Microsoft recherche avec acharnement de nouvelles façons de convaincre les utilisateurs Windows de payer pour des produits ou services additionnels.

Ce n'est pas un changement soudain. Au contraire, cela s'inscrit dans la continuité de plusieurs tendances actives depuis des années. Les revenus des licences OEM de Windows dominaient autrefois le bilan comptable de Microsoft. Aujourd'hui, cette activité, bien que toujours importante, ne figure pas même au rang du Top 3 des divisions de l'éditeur de logiciels.

Pour les clients entreprise, peu a finalement changé. Pour les amateurs et les consultants qui travaillent avec de petites sociétés, les changements sont surprenants, et potentiellement importuns.

Historiquement, les revenus tirés par Microsoft de Windows proviennent de deux sources principales : les licences OEM et les licences entreprise. Pour la plupart des clients non-entreprise, le coût de la licence Windows est juste une partie du prix de leur nouveau PC. Vous ne pensez pas à ce coût, pas plus que vous ne vous préoccupez de ce qu'a payé le constructeur pour le processeur ou les puces mémoire.

Une source nouvelle et importante de revenus est l'upsell (vente supplémentaire ou incitative) : les ventes d'apps (au travers du Windows Store) et de services comme Office. L'autre source, ce sont les upgrades : Famille vers Pro et Pro vers Entreprise. Modifier la répartition des ventes Windows pour accroître la part des éditions plus coûteuses est un élément clé du plan financier de Microsoft.

Examinons donc chacune de ces trois éditions et voyons comment vous serez subtilement ou pas si subtilement incité à dépenser plus d'argent.

Source : ZDnet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article