Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

Voir avec le coeur. Vidéo de 5 minutes, pour remettre les choses à leur place.... A VOIR...

 

 

"Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres" disait l'abbé Pierre.

En Europe, lorsque nous parlons du problème des migrants, nous utilisons généralement un langage déshumanisé qui réduit la tragédie humaine à des nombres et des statistiques. Mais cette souffrance concerne de vraies personnes, qui - tout comme nous - ont des familles, des proches, des amis. Des êtres humains qui ont leurs propres histoires, qui nourrissent des rêves et qui ont des buts...

"Look Beyond Borders" est une vidéo, réalisée par Amnesty International, sur la problématique des migrants. Cette vidéo est un message adressé à toutes et à tous à-travers le Monde. Celui-ci nous invite, nous les humains, à aborder la question des réfugiés de façon plus… humaine. Et, au-delà de la question, elle aborde les thématiques plus universelles de l'unité et de la diversité, de l'union et de la séparation, de l'amour et de la haine. L’expérience nous montre qu’il suffit de nous arrêter quelques minutes sur le regard de l'autre pour mieux le comprendre et l'apprécier. Au fond, il ne suffit que d'un regard ouvert et bienveillant pour devenir plus humain.

Les responsables du projet sont partis du constat dressé par un psychologue américain, Arthur Aron. Celui-ci expliquait qu’un rapprochement s’opérait si, après avoir répondu à une série de question, deux individus se fixaient pendant 4 minutes dans les yeux. Des personnes - qui ne se connaissaient pas avant l'expérience - ont donc été invitées à s'asseoir face-à-face dans une pièce et à se regarder dans les yeux pendant 4mn. D’un côté, des européens (des polonais, des italiens, des allemands et des Belges), de l’autre, des réfugiés - arrivés en Europe depuis moins d'un an - essentiellement syriens. Dans tous les cas, des gens "ordinaires".

Toutes les interactions sont non écrites et parfaitement spontanées. Il n'y a aucune mise en scène. Il est également intéressant de noter que l'idée du film est née en Pologne et que l'expérience a été menée à Berlin, près de "Checkpoint Charlie". Un symbole fort pour toutes celles et tous ceux - dont je fais partie - qui se souviennent encore de la chute du mur de la honte.

De toute évidence, il est très important de se donner mutuellement de temps pour mieux se comprendre et se connaître les uns les autres. Ça n'est que lorsqu'on s'assoit en face d'une personne spécifique, en la regardant dans les yeux, qu'on ne voit plus un réfugié anonyme - un des migrants - mais qu'on remarque l'humain devant soi qui, comme tout un chacun, aime, souffre, rêve… L'idée c'est donc que chacun de nous regarde l'autre au-delà des limites, des apparences, des frontières physiques ou culturelles. C'est une invitation à rencontrer l'autre, en voyant "la vraie personne au-delà des apparences" et pas seulement son étiquette de "réfugié(e)". En regardant autrui ainsi, avec les yeux du coeur, on finit toujours par découvrir son propre reflet.

"On ne voit bien qu'avec le coeur,
l'essentiel est invisible pour les yeux"
- Antoine de Saint-Exupéry

Amnesty international.

 

Commenter cet article