Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JD

#SeaShepherd vient de soumettre officiellement une demande auprès de la Commission européenne pour lancer des poursuites en infraction contre le Danemark, au motif qu'il facilite le massacre de globicéphales et d'autres cétacés dans les îles Féroé.

Chaque année de juin à novembre, des centaines de globicéphales sont rabattus vers les plages des îles Féroé à l'aide de bateaux à moteur, puis massacrés dans le cadre d'une pratique appelée grindadráp ou Grind. Malgré l'existence d'une directive européenne interdisant aux états membres de perturber, capturer ou tuer délibérément les cétacés, les îles Féroé autonomes sont un territoire dépendant du Danemark sans être membre de l'UE et se trouvent par conséquent exemptés des lois de l'UE.

Lien pétition en bas de page.

Notre recours en infraction présente la preuve que les autorités danoises, qu'il s'agisse de la police, de la marine ou des douanes, ont facilité et ont même participé activement au Grind, causant la mort de cétacés en violation de la Directive des habitats de l'UE sur la Conservation des habitats naturels et de la faune et la flore sauvages.

"Non seulement les autorités danoises laissent faire mais elles ont toujours tenté de nous empêcher d'intervenir contre les massacres en déployant des moyens militaires contre nos activistes sur place." déclare Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France et chargée de mission aux Iles Féroé.

  En soutenant les îles Féroé dans la tuerie de globicéphales et autres cétacés, le Danemark facilite le massacre et manque à ses obligations vis-à-vis de l'UE. Le gouvernement danois a démontré qu'il est disposé à faire tout son possible pour que le massacre perdure. » , déclare Geert Vons, directeur de Sea Shepherd Pays-Bas.

La pétition que nos sympathisants ont été nombreux à signer sera présentée au prochain gouvernement et ajoutée au dossier.

Attention, certaines images de la vidéo de 2 minutes 30 peuvent choquer.

Petitions : ici

FB : ici

12 Juillet 2016 : ici

Commenter cet article