Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

Euronews le 27-02-2018.

L'ORF a porté plainte contre le chef du parti d'extrême droite et partenaire de coalition du gouvernement, le vice-chancelier Heinz-Christian Strache.

Un ministre poursuivi en justice par France télévision ou la RTBF, est-ce un scénario envisageable ? En Autriche, oui, depuis hier.

Le vice-chancelier et président du parti d'extrême droite FPÖ, Heinz-Christian Strache, fait l'objet d'une plainte déposée par l'ORF, la Radio-télévision publique autrichienne. La raison ? Strache a accusé le présentateur vedette de la chaîne d'information de mentir via les réseaux sociaux.

C'était il y a deux semaines. Strache a posté une photo d'Armin Wolf sur sa page Facebook avec ce commentaire : "Il y a un endroit où les mensonges deviennent des informations, cet endroit est l'ORF".

Avant cette plainte du présentateur et de l'ORF, le vice-chancelier avait déclaré vouloir présenter ses excuses à Armin Wolf, arguant qu'il n'avait pas voulu l'offenser.

Dans le passé, le FPÖ et Strache ont accusé à maintes reprises l'ORF d'être orientée à gauche et donc de donner des informations biaisées. Ils l'accusent de manipuler l'information et l'opinion publique dans la mouvance des Fake News de Donald Trump.

Le président autrichien Alexander Van der Bellen a aussi condamné la remarque de Strache, partenaire de coalition du jeune chancelier conservateur Sebastian Kurz.

Des attaques répétitives

Heinz Christian Strache s'attaque régulièrement à l'ORF qu'il souhaiterait réformer.

Euronews.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article