Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

Numerama

Quelle est la mission ?

Le but de cette mission, nommée Iridium Next 41-50, est, comme son nom le laisse entendre, de mettre en orbite pas moins de dix satellites de télécommunications. Il s’agit plus précisément d’une grappe de satellites de nouvelle génération — d’où le nom de Next — et dont le poids et les dimensions par engin sont relativement contenus, ce qui permet d’en emporter un grand nombre lors d’un vol.

C’est SpaceX qui a remporté le contrat. L’entreprise américaine opérera un lanceur Falcon 9, dont le premier étage a déjà servi lors d’un précédent vol. La réutilisation du matériel qui a déjà été éprouvé auparavant est l’une des marques de fabrique de la société, qui cherche à vendre des missions à bas coût, en trouvant des marges d’économie. La grappe sera placée sur une orbite polaire, à une altitude de 626 km.

Il s’agit du cinquième lancement Iridium Next. Avec ce réseau, il s’agit de proposer une capacité de bande passante plus importante et des débits plus élevés, mais aussi offrir des moyens additionnels pour suivre en temps réel les avions en vol afin de ne plus assister à un incident comme le vol MH370, qui a disparu quelque part au-dessus de l’océan et dont la zone de crash n’a jamais été déterminée.

En France métropolitaine, l'heure du décollage  s'est fait à partir de 16h13 et diffusé en direct.

La vidéo : Passer les 20 - 1ère minutes pour voir le décollage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article