Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

France, Belgique, Espagne, Angleterre... A quand d'autre pays d'Europe? 

ATTENTION à se que l’extrême droite ne prenne pas le pouvoir ! ML - MML- FN, car cela risque de venir au vu de la situation Francaise et  Européenne.

Vidéo : huffpost

Parmi les gilets jaunes du 24 novembre, Bernard, 75 ans.

Sur les Champs-Elysées, entre les gaz lacrymogènes, canon à eau, barricades et autres violences, Bernard a 75 ans, cet ancien syndicaliste qui vient d'Évreux n'en est pas à sa première manifestation. Mais il trouve celle-ci "très originale". "Ça n'est plus un défilé de la Bastille à la République, comme d'habitude, c'est un défilé dans toute la ville!" Sur l'avenue parisienne, il est venu soutenir le mouvement des gilets jaunes, qui pour lui vient "du fond de la population française." S'il se sent parmi les "privilégiés", ça ne l'empêche pas de se sentir "solidaire". "Ça ne peut plus être calme. Il y a eu trop de répression, trop de gaz lacrymogènes, et trop d'injustices."
 
Écoutez cette vidéo :

Une manif de gilets jaunes à Charleroi dégénère en "scènes d'émeutes" Triste réalité.

Des gilets jaunes ont manifesté dans la nuit de vendredi 23 novembre à samedi 24 novembre à Charleroi, au rond-point du Marsupilami à Charleroi. Mais le mouvement, calme jusqu'à minuit et demi, a ensuite dégénéré. Les émeutiers ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre. Le porte-parole de la police de Charleroi, interviewé par RTL, parle de "scènes d’émeutes assez graves avec du feu, des cocktails Molotov et des dégradations qui ont été faites à du mobilier urbain, des panneaux de signalisation, à plusieurs magasins et à une pompe à essence." La police a du faire appel à une autopompe pour disperser les manifestants à coups de jets d'eau puissants. Le calme est revenu vers 4h du matin.

Europe1 - Epoch-Times: A lire dans son ensemble :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article