Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

Nathalie pour Neozone. 29/42/2019.

Le Japon, troisième puissance économique mondiale semble avoir encore du travail à faire quant à la condition féminine au travail. En France, aucune femme ne se demande si elle peut porter des chaussures plates ou ne pas se maquiller.

Au Japon, les grands groupes industriels imposent des directives proches du harcèlement pour certaines japonaises. Aucune loi ne les protège et certaines sont obligées de lancer des pétitions pour que le droit du travail des femmes avance ! Yumi Ishikawa, auteure et actrice japonaise vient de se lancer dans une bataille à la limite de l’incompréhension. Elle milite pour que les femmes aient le droit de porter des lunettes au travail ! Hallucinant.

Les interdictions drastiques du Japon.

Yumi Ishikawa est déjà à l’origine du mouvement #Kutoo. Cette pétition militait contre l’obligation de porter des talons hauts pour travailler ou rechercher du travail. Au Japon, il est donc interdit dans certaines entreprises de travailler en basket ou en ballerines. Mais elles ne peuvent pas non plus venir travailler sans maquillage ou de ne pas avoir les cheveux couleur ébène ! Les japonaises n’ont droit à aucune fantaisie capillaire ou vestimentaire.

------------------------------------

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article