Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JD

Ouest France.

Le moteur de recherche, qui se veut respectueux de la vie privée de ses utilisateurs, a annoncé le lancement de nouveaux services largement inspirer de ceux déjà existants sous Google. L’objectif est clair : concurrencer le géant américain en surfant sur le scandale Cambridge Analytica sur la protection des données.

Le moteur de recherche Qwant, qui se veut une alternative européenne à Google tout en respectant la vie privée de ses utilisateurs, a annoncé qu’il allait élargir sa palette de services : musique, cartes, ou encore portail pour enfants.

Jeudi 14 juin, son PDG Eric Léandri, a inauguré son siège parisien en présence du ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire et le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi. L’occasion de présenter ses nouveaux services, disponible pour certains dès l’automne.

S’inspirer de Google pour mieux le concurrencer

Parmi eux, un système de paiement nommé « Qwant Pay » qui permettra aux internautes de régler ses achats sur mobile et en ligne, souligne franceinfo

Mais aussi le très attendu « Qwant Santé » qui s’oriente vers un carnet de santé numérique. Un service proposé en partenariat avec la start-up BabyProgress. Qwant va aussi mettre ses algorithmes au service de l’imagerie médicale en 3D.

Mais le groupe ne s’arrête pas là et cherche aussi à concurrencer directement Google en proposant un flux de résultats sportifs, un service de messagerie, un logiciel de traduction (d’abord en sept langues), et un service de cartographie type « Google maps ».

Avec à chaque fois la même promesse : respecter la vie privée de ses utilisateurs : pas de traceur publicitaire « cookie », des algorithmes et des technologies d’indexation du web maison, des équipements et des serveurs basés en Europe.

De plus en en plus d’utilisateurs

Si Google reste le principal point d’entrée des recherches des Européens, le Français a toutefois vu le nombre de visites sur son site grimper au fil des révélations sur des violations en masse de données privées.

Entre janvier et mai, période pendant laquelle un lanceur d’alerte a révélé que les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook avaient été détournées au profit de Cambridge Analytica, le nombre de visiteurs ,  uniques est passé de 48 à 70 millions par mois.

Clic sur le lien pour

Qwant. Le moteur de recherche Français qui ne garde pas vos recherches et donnée.

Ouest France

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article